|

Dis papa, c’est quoi la vie privée ?

26 sept. 2012



Tais-toi mon fils, on est sur Facebook ! Lundi 24 septembre 2012… la France a peur. Elle frémit d’importance alors qu’elle est au boulot, à l’exception des 3 millions de chômeurs qui ont le temps, eux, de voir passer l’info, le scoop, le bug du nouveau millénaire. Facebook aurait balancé sur les TimeLines publiques des messages privés. Enfer ! 


Damned… Quid de mon amant dont je n’ai pas effacé les messages ? Quid des correspondances croquignolettes de ma maîtresse qui s’épanche dans la langue d’Eros, et pas qu’un peu ma cochonne ! Facebook tremble, Twitter s’émeut. Et quand Twitter s’émeut et que Facebook tremble, la situation est grave. Le monde pourrait bien péter sous les assauts répétés des Fous de Dieu que rien ne changerait ! Faut trouver la solution. 

Tout membre du réseau rentré chez lui se précipite sur son ordi, se connecte fébrilement, précipitamment, espérant que sa femme, son mari n’ai pas eu le temps de le faire avant. D’aucuns, moqueurs faciles, se gaussent et moquent les pauvres hères qui vont voir en un instant leur vie devenir pire encore que dans un mauvais soap opéra brésilien. Pardon, leur situation passer de « en couple » à « c’est compliqué ».

Les messages s’effacent des walls par centaines, les TimeLines rugissent de ces choses qu’il nous faut cacher, effacer, dissimuler…. Et…

De paranoïa en bons conseils

La parano ambiante ne vérifie pas, elle clique en tout sens, puisqu’elle n’est pas au fait de la façon dont on se sert de ce réseau et de toutes ses fonctionnalités…. La parano efface, hurle, crie au scandale, braille à grands cris tonitruant sur tous les réseaux que Facebook, tout de même, c’est de la merde, c’est honteux…. Combien de maris jaloux épient les murs de leur(s) femme(s) ? Combien de femmes scrutent à l’envi les pages de leur(s) mari(s) ? Combien de voyeurs trouvent des infos croustillantes  sur Claude Guéant ou Nadine Morano?

Tout le monde y va de son p’tit conseil… faire ceci, faire cela, cliquer ici, cliquer là... et… ouf de soulagement, tout à disparu… y compris les photos du p’tit dernier lors de son baptême, on ne sait jamais…  

Vérifier l’info ? 

Qui a songé, parmi les primo-inscrit mi 2007, que nous n’utilisions presque jamais les Messages Privés ? Qui a vérifié que les messages arrivés sur sa TimeLine étaient bel et bien privés ? Qui a pris ce temps nécessaire avant de sombrer dans une communication de la rumeur devenue folle et incontrôlable ?
Qui est assez naïf pour garder sur un tel réseau des messages vraiment privés ou compromettant ? 

Et pourtant, vers 21h / 22h, ce même lundi soir, les infos tombent : nul bug ! Aucun fail si ce n’est celui qui a consisté à mettre le feu à Twitter et Facebook… Combien de personnes touchées si tant est que ce bug ait été à un moment réel ? Qui est à l’origine de ce gigantesque merdier Facebookien ? 

Fichtre, qu’il est facile de faire naître des rumeurs sur ce réseau auquel personne ne fait réellement confiance… ! 

Partez ! 

On incite à la désactivation des profils, on songe à quitter séance tenante les lieux, on efface tout et n’importe quoi…. Alors qu’il suffit de garder un peu de sang froid et de poser le nez dans les options de confidentialité, dans les paramètres du compte…. De faire attention à ce que l’on diffuse…. Donc, il suffit d’apprendre à se servir de Facebook, d’apprendre réellement à s’en servir…. On apprend pour se protéger a minima…. 

Nul n’est besoin de préciser que sur les 26 millions de compte en France, la plupart ne sont pas des pros, et se servent de Facebook comme de MSN ou d’une boite mail…. Belle erreur ! 

Alors, avant de sombrer dans un délire paranoïaque infondé, avant de balancer l’ordi par la fenêtre, avant de sortir le riot-gun et de buter l’amant de madame ou la maîtresse de monsieur, merci de prendre le temps de vérifier, de dépassionner les choses et d’arrêter de penser dans la seconde.

Facebook n’a jamais été là pour protéger une vie privée, et ce ne sera jamais le cas. Facebook a besoin de vos infos, de nos infos, pour les marques, pour les pubeurs, pour les communicants. Ce n’est pas un réseau ou Dora papote arc-en-ciel avec des Bisounours tout mignons !

Mais puisque A. Montebourg et F. Pellerin veillent au grain et exigent une enquête pour faire la lumière sur le presque rien, puisque la CNIL (dont nous connaissons le faramineux pouvoir) a convoqué Facebook, on peut à nouveau dormir sur nos deux oreilles… et écrire des petites choses salaces à la p’tite demoiselle rencontrée à la machine à café dans l’après-midi !   

A bon entendeur !




Jules Farge
Chroniqueur satirique pour Criticize Me





3 commentaire:

Enfin un édito qui résume bien la chose. Les gens scandalisés par un « éventuel » bug facebook devraient se rendre compte avant tout de leur bêtise. Perso je boycott ce genre de réseaux ce qui ne m’empêche pas un coup d’œil efficace sur l’actu et le monde de l’internet…

by. Béa

Je ne pense que l'on puisse au premier abord parler de bêtise mais plutôt d'un climat autour de Facebook..... Ce réseau n'inspire pas la confiance, de fait, la moindre rumeur grossit en un temps record sans aucune limite...

De plus, il faut aussi tenir compte, sans que cela n'y paraisse, que Facebook, quand on l'utilise réellement pertinemment, est un réseau complexe à maîtriser (option, paramétrages de la confidentialité, etc.)

Enfin, trop peu d'utilisateurs (point arrivant en conséquence du précédent), maîtrisent réellement ce réseau ou veulent le maîtriser...faute de curiosité, d'envie, de temps, de volonté....

Avec tout ce que cela implique, malheureusement, comme conséquence sur une vie privée, et la chose est pire encore pour les plus jeunes utilisateurs...

by. Jules

Merci pour ce caviar de petit billet ! Un peu de légèreté dans la lourdeur de l’évènement et un peu de réflexion de fond sous la légèreté : Madame Monsieur, ne JAMAIS oublier que vous ne donnez à Facebook que ce que vous voulez bien lui donner. La meilleure règle de confidentialité reste encore et toujours le bon sens pur : ce qui est compromettant n'a pas sa place dans un lieu public

by. Conseil en Community Management

Enregistrer un commentaire

Les Éditorialistes

-----------

 

© 2010 Criticize Me | Design by OOruc.com